Au blog et caetera

19 septembre 2015

MY AMERICAN DREAM

I was a little girl rather sad and alone. I dreamed to visit New York.

I visited India, Africa, South America, Europ of course and finally New York in 2012.

My dream came true but Sandy came to and it was impossible to walk in the town.

I couldn't see The Village, The MET, Central Park, and so many wonderful places.....

And then I promess to return in New York, but also in America, because more I'm getting older more I like America.

Today PARKINSON is trying to stop me but I fight, I'm a warrior.

I'll return to America, even I have to eat all the days before only bread and cheese,because money, even I have to walk with pain, I'll return to America!

 

Sorry for my English

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MMISTRETTA à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 septembre 2015

MA VIE EN ROSE

Il est six heures, le réveil sonne...mais peu importe, je suis réveillée depuis deux heures, les jumeaux ont voulu boire cette nuit.

J'en ai profité pour remplir des papiers, ranger la vaisselle et préparer le petit déjeuner. Il fait encore nuit et les voitures n'ont pas encore envahi la ville. Tout est calme. Bien que manquant de sommeil j'aime cet instant de solitude avant le tourbillon quotidien. Je bois ma première tasse de café en regardant par la fenêtre les feuilles tourbillonner au gré du vent.

Il est sept heures, Pierre s'est levé et prend sa douche, les jumeaux dorment encore. J'ai mis une machine en route et je vais repasser la corbeille de linge en regardant les infos du JT .

Pierre est parti travailler, il ne rentrera que ce soir à 20 heures.

Les jumeaux se sont réveillés, je leur donne le bain. Ils sont encore trop petits pour les mettre ensemble dans la baignoire, alors je les installe tour à tour sur le relax et comme toujours Marie hurle pendant que je m'occupe de Jules. Je commence à avoir l'habitude, mais c'est tout de même stressant.

Après le jus d'orange du matin, les enfants dorment enfin. Je prépare leur repas de midi et comme ils ne se réveillent pas encore, j'en profite pour prendre ma douche vite fait. J'avale une tranche de jambon et un yaourt en les faisant déjeuner et après les avoir changé je les couche pour la sieste.

Ouf, une heure de répit.

Je téléphone à ma meilleure amie en m'endormant à moitié sur le canapé.

Il est quinze heures, j'ai préparé les enfants pour la sortie quotidienne. J'emporte le goûter qu'ils prendront au parc, la poussette est prête sur le pallier, en avant!

Je ne suis pas restée longtemps au parc, la pluie s'est invitée sans prévenir, mais j'ai quand même pu faire les courses pour ce soir: poulet , frites au four, salade verte et éclairs au chocolat le gâteau préféré de Pierre.

Il est dix huit heures, les enfants babillent et je range l'appartement, prépare le dîner et la soupe de Jules et Marie.

Je me refais une beauté pour que Pierre ait l'impression de retrouver sa femme et après avoir fait la toilette des petits, je leur donne leur soupe et leur compote en écoutant FRANCE INTER.

J'ai mis la table Pierrre est rentré, il câline les enfants et les mets au lit en leur chantant une chanson de "Beau Rivage ou Visage "je ne sais plus, qui parle de blonde... sacré Pierre! Nous dînons à vingt heures trente, j'ai l'impression de m'endormir sur mes frites, cela fait 15 heures que je suis sur le pont...

Nous regardons un thriller américain sur Canal ....enfin, le début car nous nous endormons dès les premières minutes.

Brossage de dents à vingt trois heures.

Je n'oublie pas la prescription du docteur, une petite pilule rose, comme un bonbon, il paraît que cela va me redonner envie...d'avoir envie!

 

LE TOUT, C'EST D'Y CROIRE!

 

 

Posté par MMISTRETTA à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2015

REINCARNATION

Voilà, c'est le grand jour, je dois me présenter devant le comité qui va me proposer trois choix, trois vies futures parmi lesquelles je devrai choisir.

J'ai oublié de vous dire, je suis mort.

Je suis déjà mort de nombreuses fois mais je ne me souviens plus de mes vies précédentes, EUX s'en souviennent en revanche.

Lorsque j'aurai décidé parmi les trois propositions, ma mémoire s'effacera à nouveau, voila c'est simple.

Ils sont assis derrière une longue table et me regardent avec curiosité.

Je suis impressionné et agacé mais j'essaie de faire "bonne figure".

Le plus jeune prends la parole, sa voix est douce mais implacable:

"Nous te proposons trois vies à toi de décider laquelle tu vivras jusqu'à ta prochaine mort. Tu seras libre d'en faire ce que tu jugeras le mieux pour toi et les autres."

Je fais signe de la tête pour montrer que j'ai compris

"Tu as fait souffrir les femmes ...nous te proposons d'être une prostituée...

Tu as volé les pauvres gens...nous te proposons de travailler dans les mines d'or,

Tu  as abandonné tes enfants...nous te proposons d'être orphelin sans toit.

Que choisis-tu?

Je suis anéanti...Etre une femme m'est insupportable, une vie de souffrance et d'humiliation en perspective.

Un mineur: ne jamais voir la lumière, dans la chaleur la faim, la soif, les coups, tout cela pour satisfaire la convoitise de quelques belles!

Orphelin errant dans les rues, le froid, encore la faim et les dangers venus des autres, prédateurs sans lois...

Je préfère encore être une femme, j'aurais au moins un toit!

J'ai annoncé mon choix en soupirant et Il m'a regardé en souriant: "ta vie sera ce que tu en feras"

 

 

Et puis j'ai tout oublié!....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MMISTRETTA à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

MES (EN)VIES

J'ai envie de plonger dans les eaux turquoises de l'océan...mais je ne sais pas nager,

J'ai envie de faire l'ascension du Kilimandjaro...mais je n'ai pas de souffle,

J'ai envie de marcher sur Mars...mais je n'aurai pas le temps,

J'ai envie de TOI mais...mais non, 

J'ai envie de te le dire,

Je te le dis 

 

Car je suis EN VIE!

Posté par MMISTRETTA à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 avril 2015

QU'EST CE QU'UNE FEMME?

Il y a des endroits où la femme est un poème, sacralisée, inaccessible...

Il y a des endroits où la femme vit recluse, entre femmes, avec les enfants encore petits...

Il y a des endroits où la femme cultive la terre parfois de ses mains nues, 

Il y a des endroits où la femme est comme l'homme, elle conduit, elle travaille, elle sort entre copines, elle fait les courses, elle étudie, elle se présente aux élections...

Il y a des endroits où la femme est tout cela tour à tour ou en même temps et bien plus encore...

 

Il y a des endroits où la femme n'est RIEN ou presque rien, où ses droits sont nuls, simple ventre à procréer et assouvir des désirs même pas qualifiables de bestiaux, les animaux se font la cour,

Il y a des endroit où la femme n'est RIEN.

NOUS SOMMES EN 2015,

LA FEMME REPRESENTE PLUS DE LA MOITIE DE L'HUMANITE!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MMISTRETTA à 20:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


31 mars 2015

FRUITS ET LEGUMES

Je me souviens de, cette trattoria de Syracuse vantée par "le Routard", à raison.

Nous étions affamés ce soir-là et nous avons choisi les plats les plus copieux qui se révélèrent délicieux.

Pâtes sauce tomate onctueuse, aubergines et poivrons grillés, parmesan et vin du sud, profond, fruité et...fort.

Je riais, je riais heureuse d'être là, avec lui, je riais un peu fort, mais peu nous importait, personne n'y trouvait à redire!

 

A la tombée de la nuit nous sommes sortis, nous devions traverser la Sicile pour dormir à Palerme.

Un petit homme nous a acostés et tout de suite invités à prendre un café chez lui: 

"Cela me fait grand plaisir de vous inviter, vous avez l'air tellement heureux ensemble, j'aime votre rire ....venez c'est juste à côté!"

Nous nous sommes regardés  hésitant devant la longue route qui nous attendait...

Et puis nous avons accepté, juste pour un café, il émanait de cet homme tant de gentillesse!

 

Nous sommes montés dans son appartement ouvert sur un balcon surplombant la mer.

"Je dors là quand il fait trop chaud...je vis seul, je suis maraîcher, je vais vous faire goûter mes produits.

"Mais nous avons mangé!

Juste quelques artichauts, le temps d eles faire cuire...vous verrez c'est délicieux!

Nous nous  sommes assis en attendant de déguster ces petits artichauts tendres et goûteux.

Giovanni nous a raconté sa vie, tranquille, entre son boulot et sa soeur, sa seule famille.

Il s'est levé tout en parlant et nous a demandé de le suivre jusqu'à sa chambre, il a soulevé le matelas et nous a montré ses économies, un paquet de billets cachés sous ce vieux matelas, les économies de toute une vie de travail.

"Giovanni ne montre pas tes sous à n'importe qui, tu pourrais te faire voler..."

Il a souri et haussé les épaules "j'ai confiance".

Nous avons mangé les artichauts, de la salade verte, bu du café  et surtout parlé avec Giovanni le Maraîcher.

Je n'oublierai jamais cet homme au coeur pur, vendeur de fruits et légumes à Syracuse, qui nous a ouvert sa porte un soir d'été...

Giovanni, une de mes plus belles rencontres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par MMISTRETTA à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 mars 2015

VOLEUSE DE SABLE

Je suis une voleuse de sable....

Je gagne ma vie en portant chaque jour dix fois, vingt fois une bassine de 50 kilos de sable noir ramassé de mes mains sur la plage...

Avec ces quelques euros gagnés je nourris mon fils chaque jour,

Je suis une voleuse de sable car je n'ai pas le droit de prendre aux touristes le sable le long de la mer, je n'ai pas le droit de gâcher leur bonheur...

Avec ce sable on construit des immeubles

Avec ce sable mon enfant va à l'école;

Avec ce sable je vis...

 

ALORS, LAISSEZ-MOI VOLER!

Posté par MMISTRETTA à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MA ( web ) CAM

Je gagne ma vie avec la CAM

La Web Cam

Je me déshabille devant des centaines de gars, de gentils gars seuls dans la vie...

Je n'ai pas choisi d'ôter mon soutif pour manger mais après tout, qui a le droit de me mépriser?

La société admet les pub où des femmes nues ou à moitié vantent un produit de toilette ou n'importe quoi d'autre...

Je gagne ma vie en enlevant ma petite culotte,

Comme toutes celles qui se croient respectables car mariées...

Je gagne ma vie en dansant et simulant l'orgasme comme toutes celles qui s'asservisent pour un statut social.

 

JE GAGNE MA VIE EN VENDANT L'IMAGE DE MON CORPS MAIS CELUI QUI ME TOUCHE

 

JE L'AIME!

Posté par MMISTRETTA à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2015

I DON'T CARE FOR CAR

Aujourd'hui pas de voiture, c'est comme ça!

J'ai chaussé mes chaussures de sport et...just do it!

C'est fou ce que l'on peut remarquer à pieds:

J'ai découvert un sentier piéton qui longe le cours d'eau qui traverse la ville et cela tombe bien, ce sentier me ramène presque chez moi.

J'ai salué des passants de bonne humeur au retour du printemps, entendu des oiseaux tout le long du parcours, découvert les premières feuilles toutes tendres.

Mais surtout senti le soleil sur mon visage, les cailloux sous mes pieds, mon coeur battre à nouveau...et ma pensée s'envoler au rythme de mes pas.

 

ETONNANT NON?   Aurait-il dit!

Non, simplement je suis en vie, n'en déplaise aux grognons!

 

DEMAIN JE REPARS!

 

 

 

Posté par MMISTRETTA à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2015

JE M'APPELAIS MARIE

Je m'appelle Marie.

Je suis jeune, belle, aimée, vénérée même, je n'ai jamais faim, froid, je ne suis jamais fatiguée, triste...mais voilà, je m'ennuie!

J'en ai assez des plaintes, des cris, des suppliques dont je suis destinataire chaque jour, chaque nuit!

J'en ai assez des fêtes qui me sont dédiées.

Je veux redevenir comme tout le monde, enfin, même pour  un jour!

Alors à force de bouderies, inhabituelles il faut le préciser, je suis arrivée enfin par un beau matin là où je désirais être depuis si longtemps.

Je me suis retrouvée sur Madison, un peu effrayée quand même par la circulation de ce qu'ils appellent les voitures.

Des centaines, dans les deux sens, des jaunes en nombre, certaines superbes.

J'en ai repéré une grosse noire avec des pneus énormes et je suis montée dedans sans réfléchir Les sièges étaient en cuir, confortables, et j'ai eu envie d'avancer avec, lls disent rouler, conduire.

J'ai tourné les clés sans y penser,  comme si j'avais conduit toute ma vie, magique!  la voiture a démarré... hop  j'avançais sur Madison enfin, sauf que j'ai aperçu une dame courir après moi, en hurlant des gros mots que je ne vous répéterai pas et que l'on me dit parfois en douce.

Je suis arrivée à Time Square, suis descendue de la belle voiture laissant les clés en place pour que la dame la retrouve vite!

C'est alors que je me suis rappelée que le vide au creux de mon ventre et les gargouillis que moi seule entendait heureusement signifiaient que mon corps réclamait de la nourriture.  La faim depuis si longtemps!

Je suis passée devant une petite échoppe et j'ai choisi des beignets salés (bizarre) et des mordeaux de viande roulés en longueur qu'ils appelent "saucisse". J'ai remercié le Monsieur qui me regardait la bouche ouverte les bras ballants.

Hum quel délice!

C'est alors que deux messieurs se sont mis à courir après moi alors que je traversais l'avenue, me faufilant entre les voitures.

Ils avaient l'air énérvés mais bon, cela peut arriver, je me demandais pourtant: pourquoi moi?

J'ai compris soudain lorsque la dame qui courait après ma voiture m'a aggripée par le bras en hurlant après les deux gars, qui essouflés, arrivaient en même temps à ma hauteur

Alors ils ont saisi mes poignets et enserrés ceux-ci d'étranges liens en marmonnant ce qu'ils appellent "mes droits" et poussée sans ménagement dans leur voiture grillagée qui sentait ...comment dire, les pieds et les herbes aromatiques...Bizarre!

Dois-je vraiment raconter la suite?

Moi qui m'ennuyais  j'ai été servie

Un Monsieur très sympathique m'a interrogée assis de l'autre côté de la petite table poisseuse qui nous séparait.

"Bonjour Madame qul est votre nom?

Marie

Marie comment?

Je ne sais pas, on m'appelle Marie...

Vous ne vous rappelez pas de votre nom?

Euh...non pas vraiment

Vous rappelez-vous au moins avoir volé un véhicule MERCEDES, deux saucisses et un bretzel?

Oui enfin, je me souviens avoir emprunté cette belle voiture noire pour rouler...et j'ai eu faim ...

Mais Madame, cela se nomme un vol, deux vols même!"

Il me regardait hésitant se demandant manifestement ce qu'il allait faire de moi, Sa collègue me toisait de haut et ne se gênait pas pour se montrer désagréable.

"Rick elle se f... de toi, elle a beau avoir une petite gueule d'amour et une natte blonde, elle a volé!

"Je suis désolée, comment puis-je réparer?

Réparer?

Oui, comment puis-je me faire pardonner?

Alors là c'est trop a vociféré la dame qui s'appelait police (c'était marqué sur la manche de sa veste)

Je me suis sentie devenir toute petite, perdue, un peu paniquée même, j'avoue!

Puis on a entendu des voix, des oh!  des ah!  un bruit de chaises renversées et il est arrivé  sa lumière inondant la pièce qui s'est soudain réchauffée .

Il n'avait pas son allure habituelle, depuis le tems, je le connaissais par coeur!

Il était habillé comme eux de noir, blouson de cuir, beau comme....

Je me suis jetée dans ses bras, mon vieil ami, mon sauveur,

GABRIEL!!!

 

 

Posté par MMISTRETTA à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,